Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog des écoles Les Petits Lutins et Les Trois Chênes de la Salvetat Saint Gilles

Blog des écoles Les Petits Lutins et Les Trois Chênes de la Salvetat Saint Gilles

N'hésitez pas à nous contacter : lutins.3chenes@gmail.com (RPE) ou association.peluche@gmail.com (PELUCHE)


Compte-rendu du 2e conseil d’école des Trois Chênes du 18 février

Publié par Ecoles des "Petits Lutins" & des "Trois Chênes" sur 20 Avril 2016, 14:11pm

Catégories : #Conseils d'école "3 Chênes"

Personnes excusées : Mme L’Inspectrice de l’Education nationale.

I Bilan du 1er semestre :

1- Projet d'école :

Un point sur les actions réalisées :

-Concernant l’axe 1 (action éducative), des élections de délégués de classes ont eu lieu ; trois réunions ont été programmées sur l'année; la première réunion a été très constructive mais un peu trop courte (de 16h15 à 17h, sur le temps APC) : les prochaines se passeront plutôt entre 12h et 14h (à voir avec le CLAE pour organiser la restauration). L'objet de cette première réunion était de réfléchir, après sondage dans toutes les classes, aux jeux à acheter avec la coopérative pour les récréations. Des cartes, billes, cordes à sauter, élastiques, ballons ont été achetés pour chaque classe, dans un budget de 50€ environ par classe.

- Pour l’axe n°2 (conforter les apprentissages en français), des rituels de vocabulaire sont mis en place dans les classes.

- Pour le volet langues, l’enseignement de l’anglais est assuré dans toutes les classes, grâce à un échange de services entre maîtresses .

- Le volet numérique est travaillé : chaque classe, à partir du CE1, se rend à la salle informatique et/ou utilise l'ordinateur de la classe relié à internet. Les CM2 disposent également d'un vidéoprojecteur.

- Journée de la Laïcité du 9 décembre : ce projet a concerné tous les élèves qui ont travaillé sur la réalisation de silhouettes d'enfants du Monde, sur des affiches illustrant le respect et la tolérance ; les élèves de CM1/CM2 ont préparé des exposés qu'ils ont présentés dans toutes les classes, à partir d'albums traitant le thème. Enfin, tous les enfants ont appris une chanson commune et l'ont interprétée à 10h30, tous ensemble, dans la cour de récréation. Le président d'honneur d'ELA France aurait dû assister à cette représentation mais nous avons annulé sa venue lorsque nous avons appris que le PPMS organisé par la mairie tombait ce jour-là.

2- Sorties effectuées :

Concernant toute l’école, il y a eu le cross du 14 octobre. Cette année, les enfants ont couru pour l'association ELA ; un don de 3 965,50€ a été fait à cette association, le Président Ela France a adressé ses remerciements aux enfants. Les CM ont également fait la dictée d'ELA en présence de nageurs de haut niveau de Toulouse. Le spectacle de fin d'année a eu lieu pour toutes les classes le 18 décembre à La Grainerie. La ligue des Droits de l'Homme est intervenue dans les classes de CM pour des débats et ateliers sur le respect, la tolérance, le bonheur. Tous les élèves sont allés au cinéma de Lèguevin voir « Le Petit Prince » et au Museum : ils ont participé à deux ateliers encadrés par des professionnels du musée. Les élèves de CP, CE1 et CE1/CE2 sont allés (ou vont prochainement aller) au musée Bemberg pour des ateliers d'arts plastiques.

3- Bilan de l’ALAE : interventions de Nathalie Zamora, coordonnatrice et de Mme Jouan, directrice :

Concernant l'ALAE, des activités sportives, manuelles, artistiques, ou plus calmes sont proposées en libre choix tous les jours ; concernant les clubs, il y a environ 80 places attribuées par tirage au sort sur chaque période (6 clubs de 14 enfants maximum). Un bug informatique a fait perdre toutes les données (liste des enfants ayant déjà eu un club, etc). Mme Zamora demande aux RPE de rappeler aux parents (par mail) que les feuilles d'inscription aux clubs ne doivent pas transiter par l'école mais doivent être remises directement au centre.

Suite au renforcement du plan vigipirate, le plateau sportif et le petit bois ne sont plus utilisés.

L'ALAE participe au carnaval organisé par le comité des fêtes le samedi 9 avril ; les enfants réalisent 2 chars et Monsieur Carnaval. Leur participation à la braderie de puériculture et de jouets permettra de financer un spectacle d'environ 450€.

Aux questions posées par les RPE, Mme Zamora répond :concernant les erreurs de facturation de la cantine, cela concerne la mairie et les erreurs ont été traitées. Sur les erreurs de facturation de l'ALAE, le bug informatique en explique une bonne partie. Des erreurs de pointage s'expliquent par la souplesse du dispositif (souplesse que les RPE soulignent et apprécient). Mme Jouan rappelle les délais d'inscriptions pour le mercredi. Enfin, l'ALAE n'est pas un drive : un manque de civisme et une vitesse excessive sont à déplorer sur le parking (usage des places réservées, arrêt sur la voie de circulation, etc). Les RPE proposent leur aide pour réfléchir et trouver un nouveau système d'attribution des clubs ; ils proposent un système de points attribués par enfant pour chaque club et période donnée. Cette proposition est à discuter.

4- Bilan de la coopérative scolaire : intervention de Mme Bordenave, mandataire : Comme annoncé au 1er conseil d'école, la coopérative scolaire a pris à sa charge les commandes refusées par la Mairie, mais nécessaires pour fonctionner, d'un montant de 769,82€ . La facture des transports au Museum a, elle, été prise en charge par la Mairie que l'on remercie. La vente de photos (groupes, individuelles et fratries) a rapporté 2 343€ ; c’est beaucoup de travail de gestion (commandes, recommandes…) mais cela vaut le coup financièrement… Une demande de n’imprimer que des miniatures était faite l'année dernière par les parents pour éviter le gaspillage des invendus : après discussion avec le responsable, les photos sont détruites et le papier recyclé ; de plus, n'imprimer que des miniatures entraînerait plus de travail au prestataire (celui que fait chaque enseignante : qui prend quoi, vérification du total de la commande, etc) et donc serait davantage facturé pour l'école. Nous n'avons donc pas changé le dispositif.

Nous remercions une nouvelle fois l'association PELUCHE qui a reversé avant les vacances de Noël 1 435€ à la coopérative.

La compagnie de l'Olive a fait un don de 100€ à la coopérative, suite à son spectacle du 23 janvier : nous les remercions.

Le montant de la coopérative scolaire, non communiqué lors du conseil, a été calculé après coup et est à ce jour de 4 098,64€ (les sorties prévues étant à déduire de ce montant).

5- Bilan de l'association PELUCHE : intervention de Mme Daumas :

- Point sur les actions en cours ou à venir : vente de chocolats de Pâques, photos de fratries les 24 et 29 mars, recyclage des stylos et des gourdes de compotes (récupérées dans les poubelles customisées par l'ALAE), vente d'étiquettes personnalisées, fête de l'école le 18 juin (réunions de préparation le 11 avril et le 9 mai) avec un flash mob à envisager.

- L'association propose une vente de dessins (graffitis, poèmes) sur objets (plateaux) : l'équipe enseignante va y réfléchir.

II Deuxième semestre :

1- PPMS : plan particulier de mise en sureté : L'aide de la municipalité a été demandée dès le début de l'année scolaire. Suite aux événements de novembre, une note de l'IA demandait à ce que l'exercice soit réalisé avant les vacances de Noël, ainsi qu'un exercice d'évacuation. Nous avons longtemps attendu la réponse de la Mairie et des services techniques qui nous ont informées de la date du 9 décembre très tardivement. Nous remercions Mme Martinet et Mme Montlouis-Bonnaire, RPE, qui sont venues observer le déroulement de l’exercice, et M. Baurès, du service technique municipal, qui a suivi les opérations. En résumé, le PPMS a été reconduit à l’identique par rapport à l’année dernière (mêmes lieux de confinement avec en plus, la grande salle de restauration que M Jouan met à disposition, même répartition des responsabilités des enseignantes…) : le document est relu et mis à disposition à la fin du conseil. Le bilan est plutôt positif : les enfants se sont vite mis en sûreté ainsi que tout le personnel de l'école. La corne de brume n’a pas été bien entendue pour le début de l'exercice dans les classes des préfabriqués, malgré l’action intérieure et extérieure de la corne. Il faudrait pouvoir actionner une alarme audible de tous depuis le bureau de direction (voir demandes à la mairie). Le CLAE a pris connaissance du dispositif. Lecture et vote du document PPMS qui est validé à l’unanimité… Un 2e exercice PPMS sera réalisé dans l'année.

2- Point sur l'utilisation du plateau sportif pendant les récréations (et plan vigipirate du 25 janvier): La demande a été faite en début d'année scolaire et M le maire avait donné son accord. Suite aux événements de novembre, nous avons cessé d'utiliser le plateau pendant les récréations. Un renouvellement de cette demande a été adressé à M le Maire (pas de réponse) et à l'IEN qui déconseille cette utilisation. Nous n'utilisons donc pas le plateau : les 285 élèves restent donc dans la même cour (vraiment petite : voir demande Mairie), et sans possibilité de jouer avec des ballons. L'équipe enseignante demande à la mairie d'enlever la structure de jeux qui est en mauvais état et qui prend beaucoup de place. Mme Zamora propose d'utiliser la cour du centre de loisirs pendant les récréations. Le plan vigipirate « vigilance renforcée » est reconduit depuis le 25 janvier.

3- Projet d’école : Un point sur les actions en cours et à venir :

- Concernant l’axe 1 (action éducative), la prochaine réunion de délégués aura lieu le - Une initiation aux premiers gestes de secours en partenariat avec la Croix Blanche devrait être proposé aux élèves de CM2 (gratuit, à raison de 2h par groupe de 10)

- Pour l’axe n°2 (conforter les apprentissages en français), des rituels de vocabulaire se poursuivent dans les classes. - Pour l’axe n°3 (conforter les apprentissages en mathématiques), des défis maths ont été organisés en APC, comme l'année dernière, en mélangeant les élèves des différentes classes. Les activités proposées ont été revues pour les CP car elles ne convenaient pas.

- Le volet artistique se met en place avec des ateliers que vont choisir les élèves : danse, théâtre, chant, avec l'aide du CLAE. Un spectacle de fin d'année, à la salle Boris Vian, est prévu le 28 juin, entre 18h et 21h

- Le volet numérique est poursuivi dans les classes du CE1 au CM2.

4- Sorties prévues :

CP : sortie vélo (après validation des séances d'EPS) CPA et CPC : sortie à la ferme de Paillac CE1 : sortie en avril au musée du Lherm et en juin à la ferme de Pailhac

CE2 : une sortie à Tarascon est prévue en avril, et au village gaulois en juin

CM1 : sortie vélo en fin d’année (agrément vélo à prévoir à l'école dès le retour due M Rueda, conseiller pédagogique d'EPS)

CM2 : participation à la journée de la Résistance.

D'autres sorties pourront être programmées d'ici la fin de l'année.

5- Informations diverses : - Pour séparer équitablement les deux derniers trimestres, la fin du 2e trimestre est prévue le 1er avril (remise des livrets scolaires).

- Il y aura, cette année, le pont pour l’Ascension : il n'y aura pas classe du mercredi 4 mai 11h55 au lundi 9 mai, 8h55.

- Nous vous informons qu’une maîtresse spécialisée (rééducatrice) intervient à l’école, dans une salle du préfabriqué prévue à cet effet (avec trampoline, espalier…) , pour des séances de travail en petits groupes, avec 6 élèves de CP, et ce jusqu'aux vacances de février. Cette maîtresse interviendra dans une autre école à partir de la rentrée des vacances d'hiver.

- Des stages de remise à niveau pour les élèves de CE1, CM1 et CM2 ayant des difficultés en français et/ou en mathématiques, devraient avoir lieu, comme chaque année, aux vacances d'avril, de juillet et d'août. Les familles en seront averties.

- Point sur les élèves perturbateurs : il y a cette année plusieurs élèves, en particulier en CP et en CM2, qui posent problème ; malgré cela, il faut noter que beaucoup d'élèves fonctionnent bien et le programme est suivi dans chaque classe.

A la question des devoirs, posée par les RPE et ne relevant pas d'un conseil d'école, nous rappelons que chaque enseignant est libre de planifier le travail des élèves et que, s'il est assez facile d'anticiper le travail des plus grands, cela est compliqué pour les CP et CE1.

III Prévision des effectifs :

284 élèves sont actuellement inscrits à l’école ; 55 CM2 vont partir au collège et 62 GS vont arriver en CP, soit un total de 301 élèves à la rentrée (sans compter ceux qui vont arriver dans les nouveaux logements). Une 12e classe devrait donc ouvrir. L'IEN et la mairie en sont informés.

Des RPE ont effectué du porte à porte dans le nouveau quartier et ont comptabilisé 19 élèves de plus. Pour prévoir éventuellement l'ouverture d'une 13e classe, une prévision d'effectif sera demandée par l'IEN début mai : pour cette date-là, la mairie s'engage à faire passer un mot (rue des Magnolias et rue des Oliviers) afin d'obtenir les inscriptions dans les temps. L'école s'informera également des éventuels départs d'élèves.

IV Organisation de la semaine scolaire

A la demande du DASEN, un conseil extraordinaire a eu lieu le 5 février ; tous les acteurs (école, mairie, parents, CLAE, CLAS) des quatre groupes scolaires n'ont pu se réunir dans le temps imparti ; aussi, à l'unanimité, les mêmes horaires ont été reconduits ; un comité de pilotage devrait se mettre en place d'ici la fin de l'année scolaire pour réfléchir ensemble à d'éventuelles modifications.

Nous demandons à la mairie d'organiser cette réunion avec la coordonnatrice du PEDT.

V Questions diverses :

1- Demandes de l’école à la Mairie : Suite au rendez-vous de la directrice avec M Ardériu et M Sost le 15 février, voici un récapitulatif des demandes :

- l'agrandissement de la cour est à considérer le plus rapidement possible ;

- une alarme déclenchable du hall d'entrée, audible de chaque lieu intérieur et extérieur, est à prévoir dans le cadre du PPMS ;

- une demande est faite pour que tous les bâtiments s'ouvrent et se ferment (de l'extérieur et de l'intérieur) avec la même clé ;

- la demande d'une gâchette électrique est renouvelée ;

- les enseignantes réitèrent leur souhait d'être concertées sur les plans des nouveaux bâtiments ; - concernant le budget de la mairie alloué à l'école :

- les enseignantes demandent si le budget spécial « classe de découverte » peut être utilisé en sortie commune à tous les élèves (1900€) les années où il n'est pas prévu de classe de découverte ;

- concernant les commandes de fonctionnement, afin d'éviter des refus, une demande est faite pour lister les articles autorisés (articles ou pages de catalogue de fournisseurs) ;

- concernant l'informatique, un rappel est fait sur l'attente du logiciel de gestion de la bibliothèque, la formation du prestataire pour l'utilisation du stylet avec les vidéoprojecteurs, et l'équipement des classes de CM1 en vidéoprojecteurs à ne pas oublier.

2- Questions des parents :

a) A l’école :

* Un point sur les effectifs : au 18 février, il y a 284 élèves : il y a eu, depuis la dernière mise à jour, 2 nouveaux CP, 2 nouveaux CE1 et 1 nouveau CM1 ; 2 CP, 1 CE1 et 2 CE2 ont quitté l'école. Ce qui donne : 25 CPA, 23 CPB, 25 CPC, 26 CE1A, 28 CE1B, 23 CE1/CE2, 26 CE2, 24 CE2/CM1, 29 CM1, 26 CM1/CM2 et 29 CM2. * Concernant le passage de l'ACMO, M Rueda est en congé maladie ; nous attendons donc son retour. Sa venue pourrait entraîner le passage de la commission sécurité. * Mme Maylin, enseignante dans le vieux préfabriqué, répond à la question sur les conditions de travail dans cette classe : il n'y a plus de problème de chauffage, mais l'odeur d'humidité et de moisissures persiste.

* Concernant le ménage des toilettes (très fréquentés donc plus vite sales), comme vu avec Mme Campourcy, responsable du personnel, un 2e passage de nettoyage va être fait dans la journée.

* Une signalétique bien visible a été affichée sur les 2 portails pour rappeler les horaires de l'école.

* Les petits accidents dans la cour sont plus nombreux car le nombre d'élèves est plus important et l'utilisation du plateau sportif, durant les récréations, est interdite, mais les enseignantes restent vigilantes et il n'y a pas d'augmentation concernant les accidents graves ( 1 seul cette année (et un de trop), et dont la cause n'est pas liée au nombre d'élèves mais à la murette).

* Un point sur les préavis de grève est demandé : les enseignantes doivent donner au Rectorat leur intention de faire grève 48h à l'avance (soit, pour la grève du mardi 26 janvier, le samedi soir minuit). En prévenant les RPE et la mairie le jeudi après-midi et tous les parents le vendredi, l'équipe enseignante était donc largement dans les règles.

* Sur la pratique du sport à l'école, nous informons les parents que les conditions ne sont pas toujours faciles cette année (météo, manque de salles) et rappelons que le volume horaire d'EPS est défini sur l'année scolaire et non sur la semaine : chaque enseignante peut ainsi répartir les séances en fonction de ses projets et des conditions. Nathalie Zamora propose les salles du CLAE (le temps de s'y rendre et de revenir en classe complique un peu la mise en œuvre).

* Les jeux personnels ont été interdits à l'école : après réunion de délégués d'élèves, des jeux collectifs ont été achetés pour chaque classe à hauteur de 50€ (cordes à sauter, billes, élastiques, ballons, cartes, jeux de société) et un espace précis a été délimité pour chaque jeu ; chaque classe gère son carton de jeux et il n'y a pas de problème particulier à noter. * Un agrément vélo devrait avoir lieu prochainement, dès le retour du conseiller pédagogique d'EPS (M Rueda). Nous rappelons que les enfants qui ne respectent pas les règles de sécurité ne participeront pas aux sorties.

b) A la mairie :

* Concernant l'ouverture de la 12e classe, (commission officielle le 19 février), la mairie n’octroiera pas de budget supplémentaire de fonctionnement pour cette nouvelle classe. Il faudra que les enseignantes gèrent avec le budget de 11 classes (environ 40€ par enfant et par an). Les enseignantes ont peur de devoir mettre les parents à contribution pour certains achats. La mairie prendra en charge le coût de l’ouverture de la nouvelle classe et la commande du mobilier nécessaire. Pour autant, s’il s’avère que l’école manque vraiment de moyens de fonctionnement, la mairie est prête à étudier toutes les requêtes. M le Maire et M Abdelaoui suggèrent aux parents et aux enseignantes de se renseigner sur les budgets alloués dans les autres communes, car selon eux, les écoles de La Salvetat seraient plutôt bien loties.

* Point sur le projet de construction et d’extension de l'école:

- Coût du projet : Le coût approximatif de l’ensemble des travaux s'élève à 800 000€. Ce montant impose obligatoirement le recours à un architecte (frais supplémentaires non prévu au départ estimés à 80 000€ en plus du coût initial des travaux). Une demande de subvention a également été faite pour aider au financement du projet. Le relevé et sondage des sols ont été effectués. Les appels d’offres ne sont pas encore lancés…

- Le projet en détails :Ce coût comprend la construction d’un bâtiment en modulo-béton avec création de 8 classes et des WC. Le bâtiment aura une superficie de 613m² environ, avec des classes d’une moyenne de 70m². L’architecture du bâtiment sera réfléchie pour qu’il puisse aussi servir à d’autres fonctions en cas de fermeture de classes dans l’avenir (salle pour associations…). Est aussi prévue la destruction des préfabriqués tagués le long du plateau sportif, le préfabriqué de la maternelle (classe de M Bézirard) et le préfabriqué double (classe de Mme Maylin + bibliothèque). Les préfabriqués des classes de CE1B et de CM1/CM2 resteraient en place pour être transformés en salles multi-activités. L’élagage des arbres sera réalisé en même temps que les travaux, pas d’anticipation envisagée pour améliorer les conditions de travail dans le préfabriqué double (forte odeur d’humidité).

- Complication du projet, solutions envisagées en cas de retards potentiels : concernant ce projet, la mairie pensait avoir recours au service clé en mains proposé par la société de modulo-béton retenue, mais cette dernière ne propose plus ce service… Un retard dans la livraison du bâtiment est donc à prévoir car il faut relancer des appels d'offre : des algécos seront donc loués provisoirement et placés sur le plateau sportif. Par contre, aucune modification de la surface de la cour, ni de l’emplacement du grillage existant, ni de destruction des murettes ne sera effectuée dans l'immédiat… Les enseignantes et les RPE craignent un manque de sécurité.

- Futur restaurant scolaire : la construction du futur bâtiment de restauration est inscrite au budget 2017 (pas encore voté, mais prévu).

* Les murettes de la cour étant responsables de nombreux accidents, les RPE demandent que leur destruction soit intégrée au projet de réfection de la cour. L’équipe enseignante demande le démontage de la structure de jeux de la cour. Elle est vieillissante, le toboggan est hors service. De plus, quelques enfants sautent du haut et se mettent trop souvent en danger.

* Le CLAE manque de locaux pour proposer davantage de clubs ; les RPE souhaitaient récupérer les vieux algécos : la municipalité s'y oppose, le but n'étant pas de déplacer ces bâtiments insalubres. La priorité est l’école. Si le CLAE a des problèmes de locaux, c’est à eux de les faire remonter.

* Un tableau mis à jour des doléances des parents d’élèves est transmis à la mairie :

(Tranchée à créer pour protéger le chemin piétonnier entre école et centre de loisirs , élagage des arbres touchant les préfabriqués maternelle et élémentaire, Agrandissement de la cour de récréation et suppression des murettesCréation d’un chemin d’accès goudronné pour les élémentaires entre le CLAE et école (le long de la clôture, à l’intérieur du CLAE), Maintenance nécessaire au Citypark car les filets sont neufs mais le sol est en très mauvais état. Demande d’ajout de panneaux indiquant que le city Park est réservé en priorité aux écoles. Création d’un abri pour les parents proche du portail des élémentaires, Avec le lotissement du Cézérou, de nombreux parents viennent à pied à l’école et CLAE, un trottoir et un passage piéton est nécessaire, Toiture du bâtiment : fuites dans la cantine, gouttières).

* Concernant la demande pour que les policiers municipaux soient présents dès 8h40 sur le parking (alors que leur arrivée est constatée vers 8h45-50), M Le Maire fait part d'une note du responsable de la police municipale affirmant la présence de son équipe dès 8h40 et jusqu’à 9h05. Les RPE affirment que ces horaires ne sont pas du tout respectés et maintiennent leur demande.

* Concernant la réitération de la demande de panneaux indiquant que le citypark est réservé en priorité aux écoles et d'une maintenance nécessaire car les filets sont neufs mais le sol est en très mauvais état, M Abdélaoui n'a pas répondu favorablement à cette demande car jugée non prioritaire.

* Grève et Service minimum : réponse de M le Maire : le Service minimum est un service imposé par l’état ; les communes ne respectant pas cette directive s’exposent à une amende. Lecture du texte de loi par Mr Le Maire. A La Salvetat, le service minimum est appliqué sans écart, ni surplus par rapport à la loi. Il peut être qualifié de simple garderie. Pour le 26 janvier, il y avait 2 adultes pour environ 30 enfants. A noter que ces adultes encadrant n’ont pas connaissance des PAI en cours, problème d’allergies ou numéro d’urgence des parents malgré l'information déjà donnée par l'école à la mairie. La directrice de l'école propose de rencontrer la mairie pour faire la liste des « indispensables », Mme Zamora soutient cette proposition.

* Suite aux différents incidents qui ont eu lieu avec les parents des enfants demandant des régimes sans porc ou sans viande, la mairie confirme n'avoir convoqué que les quelques familles (2-3) s’étant plaintes par courrier. Aucun courrier supplémentaire ne sera envoyé aux 34 autres familles concernées par ces repas sans viande de peur de créer plus de polémiques que d’éclaircissements. Dès la rentrée prochaine, le formulaire d’inscription sera plus clair et plus précis. Le discours du service municipal des affaires scolaires devra être très explicite lors de l’inscription.

* Point avancement du PDES (Plan de Déplacements Etablissement Scolaire). Rappel : L’objectif d’un PDES est de limiter l'utilisation de la voiture individuelle au profit d’une pratique accrue des modes de déplacements moins polluants (dits alternatifs) à la voiture (marche, vélo, transport en commun, covoiturage) dans le cadre d’un trajet domicile -> école. Une 1ère réunion a eu lieu le 7 décembre 2015 avec des représentants à la fois de l’école des Trois Chênes, de la mairie et quelques parents du groupe scolaire. Un changement de sens de circulation sur parking est proposé. L'élaboration de l'enquête d'accessibilité/mobilité est en cours, elle sera soumise aux parents à la rentrée des vacances d’hiver après validation par le groupe de travail PDES.

Rédigé le 14 mars

La secrétaire : Mme Bordenave La directrice : Mme Grimal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents